NAHDA Index du Forum

NAHDA
Forum de la renaissance islamique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Du nazisme au sionisme, il n'y a qu'un pas

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NAHDA Index du Forum -> Savoir -> Géopolitique -> Sionisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mouslim
membre sultan
membre sultan

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 493
Localisation: la terre d'Allah
Masculin
Point(s): 610
Moyenne de points: 1,24

MessagePosté le: Dim 12 Déc - 10:32 (2010)    Sujet du message: Du nazisme au sionisme, il n'y a qu'un pas Répondre en citant

slm


On retrouve beaucoup de symbolisme dans la religion et tout ce qui nous a été transmis par le passé doit être traité avec la compréhension de ce symbolisme. Cet épisode de "Phase 3" montre Sheikh Imran Hossein indiquant comment traiter le sujet du Dajjal, de l'Antéchrist dans le contexte de la fin du monde.





Du nazisme au sionnisme , il ni ya qu'un pas


Ils y avait des video sur le sujet mais elle ont été éffacé . Pas étonant ! Je place le texte du sujet en dessous

Selon un sondage de l'opinion israélienne publié dans le journal israélien <<yediot ahronot>> révèle que :

22% des israéliens pensent qu'Israël chutent progressivement
30% ont honte d'être israéliens
52% sont prêts pour quitter Israël
et pas plus que 4% qui se sentent en sécurité en Israël.

Pourquoi ne parle-t-on jamais des sionistes qui ont collaboré avec les nazis?

Dossier très chaud et c'est votre fin !
Dans les livres scolaires, les médias.........on accuse des membres de toutes les communautés d'avoir comploté et collaborer avec les nazis.
Pourquoi ne nous parle ont jamais des sionistes qui ont participé a la shoah en sachant pertinemment les conséquences que le génocide aurait par la suite?
Nous avons des preuves comment les sionistes sont devenus riche sur le dos des juifs et les manipuler pour voyager à la terre promis !

( Complément d'information : clicker sur les écritures rouge si vous voulez voir la définition )

Le Sionisme au Service du Nazisme 


Un effort considérable est déployé par le mouvement Juif Sioniste pour cacher sa collaboration avec le Nazisme et la Facisme, delà d'ailleurs (en partie) est née l'idée de camoufler l'Histoire et d'incriminer toute Négation de l'Holocauste.Il est bien clair dans notre esprit qu’être juif n’est pas synonyme d’être Sioniste qui est un mouvement extrémiste qui a développé la haine contre les Juifs pour l’exploiter par la suite contre les Arabes.Le Mouvement Sioniste dans toute son histoire à porté plus de tort aux juifs qu’il en a fait du bien. Il a noircit l’image des juifs, afin d’accentuer la haine et l’antisémitisme pour qu’ils soient obligés de quitter leurs pays natifs vers la Palestine, l’actuel Israël.L’organisation de jeunesse des sionistes, Hashomer Hatzair (Jeune Garde, encore active aujourd’hui), avait publié ceci " Un juif est la caricature d’un être humain naturel, normal, tant physiquement que spirituellement. Comme individu dans une société il se révolte et rejette le harnais des obligations sociales, ne reconnaît ni ordre ni discipline. ""Le peuple juif, écrivait Jabotinsky dans la même veine, est un très mauvais peuple ; ses voisins le haïssent et à juste titre... La seule chose qui puisse le sauver c’est une immigration générale vers la terre d’Israêl. "Le Mouvement Sioniste n’a jamais combattu l’antisémitisme, au contraire il considérait les antisémites comme des alliés, parce qu’ils réalisaient leur objectif de faire quitter aux juifs les pays où ils vivaient.Theodore Herzl alla voir le comte von Plehve lui-même (organisateur des pires pogroms qu’ait commis la Russie, les pogroms de Kishinev), avec la proposition suivante " Aidez-moi à atteindre cette terre (la Palestine) plus rapidement et la révolte (contre la férule tsariste) cessera".

Il s'agit, en réalité, d'une demande de coopération entre les bourgeoisies sionistes et les classes dominantes des autres pays pour lutter contre les juifs de gauche qui rejoignaient les partis révolutionnaires. De ce point de vue, le sionisme, dans sa collaboration avec le fascisme, a joué un rôle sordide, car il a joué avec les sentiments religieux des juifs pour massacrer les juifs de gauche.L’histoire du sionisme (en grande partie dissimulée) est sordide.

Mussolini fournit aux escadrons du mouvement de jeunesse des sionistes révisionnistes, le Betar, des chemises noires pour rivaliser avec ses propres bandes fascistes. Lorsque Menachem Begin devint le dirigeant du Betar, il préféra les chemises brunes des bandes d’Hitler, un uniforme que Begin et les membres du Betar portaient dans tous leurs meetings et rassemblements au cours desquels ils s’accueillaient, ouvraient et clôturaient leurs réunions par le salut fasciste.Simon Petilura était un fasciste ukrainien qui dirigea personnellement 897 pogroms particuliers qui aboutirent à la mort de 28 000 juifs. Jabotinsky négocia une alliance avec Petilura, proposant qu’une force de police juive accompagne les forces de Petilura dans le combat contre-révolutionnaire contre l’Armée rouge et la révolution bolchevique ce qui signifiait assassiner les paysans, les ouvriers et les intellectuels partisans de la révolution.

Cette stratégie d’enrôlement des ennemis virulents des juifs en Europe, et d’alignement sur les mouvements et régimes les plus pervers pour patronner financièrement et militairement une colonie sioniste en Palestine, n’excluait pas les nazis.La Fédération sioniste d’Allemagne envoya un mémorandum de soutien au parti nazi le 21 juin 1933.La Fédération y notait " ... Une renaissance de la vie nationale telle que celle qui se produit dans la vie de l’Allemagne.., doit également se produire dans le groupe national juif. A partir de la fondation du nouvel Etat (nazi) qui a établi le principe de la race, nous souhaitons insérer notre communauté dans l’ensemble de cette structure de façon à ce que pour nous aussi, dans la sphère qui nous est assignée, une activité fructueuse pour la mère patrie soit possible... ".

Loin de dénoncer cette politique, le congrès de l’Organisation sioniste mondiale en 1933 repoussa une résolution appelant à l’action contre Hitler, par un vote de 240 contre 43. Au moment même où se tenait ce congrès, Hitler annonçait la conclusion d’un accord commercial avec la Banque anglo-palestinienne de l’Organisation sioniste mondiale, qui rompait ainsi le boycott du régime nazi par les juifs à une époque où l’économie allemande était extrêmement vulnérable. On était en plein cœur de la grande dépression et les gens poussaient des brouettes de deutschemarks sans valeur. L’Organisation sioniste mondiale rompit le boycott juif et devint l’un des principaux distributeurs des marchandises nazies dans tout le Moyen-Orient et en Europe du Nord.
Ils établirent le Ha’avara, qui était une banque en Palestine ayant pour but de recevoir l’argent de la bourgeoisie juive allemande, avec lequel les marchandises nazies étaient achetées en quantité substantielle.Par voie de conséquence, les sionistes firent venir en Palestine le baron von Mildenstein du Service de Sécurité S.S. pour une visite de six mois de soutien au sionisme. Cette visite aboutit à un rapport en douze chapitres de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande de Hitler, dans DerAngriff (L’Assaut) en 1934, rapport louangeur pour le sionisme.

Goebbels commanda un médaillon frappé d’un côté avec la swastika et de l’autre avec l’étoile de David sioniste.En mai 1935, Reinhardt Heydrich, chef du Service de Sécurité S.S., écrivit un article dans lequel il séparait les juifs en "deux catégories". Les juifs qu’il aimait étaient les sionistes " Nos bons vœux et notre bonne volonté leurs sont acquis. ".En 1937, la milice ouvrière "socialiste" sioniste, la Haganah (fondée par Jabotinsky) envoya un agent (Feivel Polkes) à Berlin, offrant d’espionner au compte du Service de Sécurité S.S. en échange du déblocage de richesses juives pour la colonisation sioniste. Adolf Eichmann fut invité en Palestine par les soins de la Haganah. Feivel Polkes informa Eichmann " Les cercles nationalistes juifs sont très satisfaits de la politique radicale de l’Allemagne, car la population juive en Palestine sera de ce fait tellement accrue que dans un futur proche les juifs pourraient compter sur une supériorité numérique face aux Arabes. ".La liste des actes de collaboration des sionistes avec les nazis est longue. Qu’est-ce qui peut expliquer cette volonté incroyable des dirigeants sionistes de trahir les juifs d’Europe ?

Tout le raisonnement avancé par ses défenseurs pour justifier l’Etat d’Israël était qu’il a été conçu comme un refuge pour les juifs persécutés.Les sionistes, en fait, considéraient tout effort pour sauver les juifs d’Europe non comme l’accomplissement de leur objectif politique mais comme une menace pour leur mouvement tout entier. Si les juifs d’Europe étaient sauvés, ils voudraient aller ailleurs et l’opération de secours n’aurait rien à voir avec le projet sioniste de conquête de la Palestine." Si je savais possible de sauver tous les enfants actuellement en Allemagne en les faisant venir en Angleterre et seulement la moitié d’entre eux en les transportant en Eretz Israél, eh bien j’opterais pour la seconde solution. ".
Ben Gourion à l’adresse d’un rassemblement de sionistes ouvriers de Grande-Bretagne en 1938

Les juifs allemands étaient trop vieux pour avoir des enfants en Palestine, n’avaient pas les métiers nécessaires pour construire une colonie sioniste, ne parlaient pas hébreu et n’étaient pas sionistes » Berel Katznelson, éditeur du journal sioniste ouvrier Davar.

En 1943 encore, alors que les juifs d’Europe étaient exterminés par millions, le Congrès US proposait de constituer une commission pour "étudier" le problème. Rabbi Stephen Wise, qui était le principal porte-parole américain du sionisme, vint à Washington pour déposer contre cette loi de sauvetage des juifs parce qu’elle détournerait l’attention de la colonisation de la Palestine.C’est le même Rabbi Wise qui en 1938, en tant que dirigeant du Congrès juif américain, avait écrit une lettre dans laquelle il s’opposait à toute modification des lois sur l’immigration américaine visant à permettre aux juifs de trouver un asile.

" Les espoirs des six millions de juifs européens sont concentrés sur l’immigration. On m’a demandé : "Pouvez-vous faire venir six millions de juifs en Palestine ?" J’ai répondu : "Non"... Des profondeurs de la tragédie je veux sauver (...) les jeunes gens (pour la Palestine). Les vieux disparaîtront. Ils feront face ou non à leur destin. Ils ne sont que poussière, une poussière économique et morale dans un monde cruel... Seule la branche des jeunes survivra. Il faut qu’ils l’acceptent. "Chaim Weizmann, premier président d’Israël et dirigeant sioniste.


 " Lorsqu’on vient nous voir avec deux plans - sauver la masse des juifs d’Europe ou la rédemption de notre terre - je vote sans hésiter pour la rédemption de la terre. Plus on parlera sur le massacre de notre peuple, plus l’on minimisera nos efforts pour renforcer et promouvoir l’hébraïsation de notre terre. S’il y avait aujourd’hui la possibilité d’acheter des paquets de nourriture avec l’argent du Keren Hayesod pour l’envoyer par le biais de Lisbonne, le ferions-nous ? Non, encore une fois, non ! ".Yitzhak Gruenbaum, président du comité mis en place par les sionistes pour enquêter sur la situation des juifs européens.

 Le point culminant de la trahison des sionistes fut le sacrifice des juifs hongrois par une série d’accords entre le mouvement sioniste et l’Allemagne nazie qui furent rendus publics pour la première fois en 1953.
Le Dr Rudolf Kastner du Comité de sauvetage de l’Agence juive à Budapest signa un pacte secret avec Adolf Eichmann pour "régler la question juive" en Hongrie. Cela se passait en 1944. Le pacte scellait le destin de 800 000 juifs.

Il se révéla par la suite que Kastner agissait sous les ordres des dirigeants sionistes à l’étranger lorsqu’il passa cet accord avec Eichmann. L’accord prévoyait que soient sauvées 600 personnalités juives à condition que le silence soit fait sur le sort des juifs hongrois.

 Lorsqu’un survivant, Malchiel Greenwald, dénonça ce pacte et dénonça Kastner comme un collaborateur nazi dont "les actes à Budapest avaient coûté la vie à des centaines de milliers de juifs", Greenwald fut poursuivi en justice par le gouvernement israélien, dont les dirigeants avaient rédigé les termes du pacte Kastner.
 La cour israélienne aboutit à la conclusion suivante " Le sacrifice d’une majorité de juifs, pour sauver les plus éminents, était l’élément de base de l’accord entre Kastner et les nazis. Cet accord fixé, la division de la nation entre deux camps inégaux, une petite fraction de personnes éminentes, que les nazis promirent à Kastner de sauver d’une part, et la grande majorité des juifs hongrois que les nazis avaient condamnés à mort de l’autre. ".

Il n’est pas surprenant qu’il ait été révélé que Kastner intervint pour sauver le général SS Kurt Becher qui devait être jugé pour crimes de guerre. Becher avait été l’un des principaux négociateurs du pacte avec les sionistes en 1944. Il fut également major SS en Pologne, membre de l’Escadron de la mort "qui travaillait 24 heures sur 24 à tuer les juifs". "Becher s’était distingué comme boucher des juifs en Pologne et en Russie.".

 Où est-il à présent ? Il est président de plusieurs sociétés et dirige la vente du blé à Israël. Sa société, la CologneHandel Gesselschaft, fait aujourd’hui des affaires avec le gouvernement israélien.
 Le 11 janvier 1941, Yitzhak Shamir (actuel Premier ministre d’Israël) proposa un pacte militaire en bonne et due forme entre l’Organisation nationale militaire (ONM), c’est-à-dire l’Irgun sioniste, et le Troisième Reich nazi. Cette proposition est maintenant connue sous le nom de Texte d’Ankara, ayant été découverte après la guerre dans les archives de l’ambassade allemande en Turquie.


Ce texte établit ce qui suit : "L’évacuation des masses juives d’Europe est une condition préalable à la solution de la question juive, mais cela ne peut être rendu possible et accompli totalement que par l’établissement de ces masses dans le pays des juifs, la Palestine, et par l’établissement d’un Etat juif au sein de ses frontières historiques... L’ONM, qui est parfaitement au courant des bonnes dispositions du gouvernement du Reich Allemand et de ses dirigeants envers l’activité sioniste au sein de l’Allemagne et envers les plans d’émigration sionistes, considère que :

1. Des intérêts communs pourraient exister entre l’établissement d’un Ordre nouveau en Europe en accord avec la conception allemande, et les véritables aspirations nationales du peuple juif telles qu’elles sont incarnées par l’ONM.

2. La coopération entre l’Allemagne nouvelle et le renouveau de l’Hébraïsme national pourrait être possible, et,

3. L’établissement d’un Etat juif historique sur une base nationale et totalitaire, et lié par traité au Reich allemand, serait dans l’intérêt du maintien et du renforcement d’une position de force allemande future au Moyen-Orient.
 Partant de ces considérations, l’ONM de Palestine, sous la condition que les aspirations nationales de liberté d’Israël mentionnées ci-dessus soient reconnues par le Reich allemand, s’offre à participer activement à la guerre aux côtés des Allemands."


Vladimir Jabotinsky, dans son dernier ouvrage, "Le Front de Guerre juif" (1940), expliquait ses plans pour le peuple Palestinien " Puisque nous avons cette grande autorité morale nécessaire pour envisager calmement l’exode des Arabes, nous n’avons pas besoin de considérer le départ possible de 900 000 personnes avec désarroi.
Herr Hitler a récemment développé la popularité des transferts de population. ".


Cette déclaration remarquable de Jabotinsky dans "Le Front de Guerre juif" est un concentré de la pensée sioniste et de sa banqueroute morale. Le massacre des juifs donnait au sionisme "une grande autorité morale". Pour quoi faire ? "Pour calmement envisager l’exode des Arabes." La leçon de la destruction nazie des juifs était qu’il était permis maintenant aux sionistes d’infliger le même sort au peuple palestinien tout entier.

Sept ans plus tard, les sionistes rivalisèrent avec les nazis, dont ils avaient recherché et parfois obtenu le soutien, et ils couvrirent la Palestine ensanglantée de multiples Lidice, chassant 800 000 personnes vers l’exil.
_________________
Allahu 3arlem [ DIEU est Le plus Savant ]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Déc - 10:32 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NAHDA Index du Forum -> Savoir -> Géopolitique -> Sionisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com