NAHDA Index du Forum

NAHDA
Forum de la renaissance islamique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les vertus du combat dans le sentier d'Allah

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NAHDA Index du Forum -> Savoir -> Instruction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mouslim
membre sultan
membre sultan

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 493
Localisation: la terre d'Allah
Masculin
Point(s): 610
Moyenne de points: 1,24

MessagePosté le: Dim 28 Nov - 09:39 (2010)    Sujet du message: Les vertus du combat dans le sentier d'Allah Répondre en citant

slm

                         Ryadh Salihin

                   
                   Le Jardin des Vertueux



Sommaire | Chap. 11 | 234. Les vertus du combat


Allah 'azza wa zal a dit :


Coran 9.36 : [Liguez-vous pour combattre les paiens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.]


Coran 2.216 : [Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.]


Coran 9.14 : [Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.]


Coran 9.111 : [Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d´Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C´est une promesse authentique qu´Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l´Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu´Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l´échange que vous avez fait: Et c´est là le très grand succès.]


Coran 4.95 : [Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d´Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d´excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part ainsi qu´un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.]


Coran 61.10 : [Ô vous qui avez cru! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d´un châtiment douloureux ? Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d´Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez ! Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d´Eden. Voilà l´énorme succès et il vous accordera d´autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d´Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants. ]


1285. Abou Hourayra (ra) rapporte : On questionna le Prophète (sws) : « Quelle est la meilleure action ? » - « La foi en Dieu et en Son Prophète, répondit-il. » - « Et ensuite ? » - « Le combat au service de Dieu. » - « Ensuite ? » - « Un pèlerinage immaculé de tout péché. »

1286. Ibn Mas'ud (ra) rapporte : Je demandai : « Messager de Dieu, quelle est l'oeuvre la plus aimée de Dieu ? » Il répondit : « La salat accomplie en son temps. » - « Et ensuite ? » - « La piété filiale. » - « Et
ensuite ? » - « Le combat au service de Dieu. »


1287. Abou Dharr (ra) rapporte : Je demandai : « Prophète de Dieu, quelle est la meilleure action ? » - « La foi en Dieu et le combat à Son service, répondit-il. »

1288. Selon Anas (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Une marche en début ou en fin de journée au service de Dieu est meilleure que ce monde et ce qu'il contient. »

1289. Abou Sa'id al-Khoudri (ra) rapporte : Un homme vint au Prophète (sws) et lui demanda : « Prophète de Dieu, quel est le meilleur des hommes ? » Le Prophète répondit : « Un croyant qui lutte avec son âme et ses biens au service de Dieu. » - « Et ensuite ? », demanda l'homme. « Ensuite, un homme qui se retire dans un col de montagne adorant son Seigneur et épargnant les gens de son mal. »

1290. Selon Sahl Ibn Sa'd (ra), le Prophète (sws) a dit : « Monter la garde un jour au service de Dieu vaut mieux que ce monde et ce qu'il contient. La place occupée au Paradis par le fouet de l'un d'entre vous vaut mieux que ce monde et ce qu'il contient. La marche en début ou en fin de journée au service de Dieu vaut mieux que ce monde et ce qu'il contient. »

1291. Selon Salman (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Monter la garde une journée et une nuit est meilleur qu'un mois de jeûne et de veillées pieuses. Et si le croyant meurt [pendant qu'il monte la garde], les actions qu'il avait coutume d'accomplir lui seront quand même comptées et sa subsistance continuera à lui être assurée. De même, il sera préservé [de l'épreuve] du tentateur. »


Ce qu'il faut retenir :- La récompense de celui qui monte la garde pour Dieu n'est pas interrompue à sa mort et il sera préservé des épreuves de la tombe (c'est ce qui est appelé dans le hadith "l'épreuve du tentateur"), en particulier lorsque les deux anges le questionneront.


1292. Selon Fudala Ibn 'Oubayd (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Les oeuvres de l'homme s'achèvent à sa mort à l'exception de celui qui meurt en montant la garde au service de Dieu. En effet, les oeuvres de ce dernier ne cessent de croître jusqu'au jour de la Résurrection et il sera préservé des épreuves de la tombe. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1293. Selon 'Othman (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Monter la garde un seul jour au service de Dieu vaut mieux que mille jours passés dans l'accomplissement de toute autre oeuvre. » (Tirmidhi)

1294. Selon Abou Hourayra (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Dieu garantit à celui qui part à Son service - ne sortant que pour se battre à Son service, par foi en Lui et en Ses prophètes d'entrer au Paradis ou au moins de rentrer chez lui avec une récompense [dans l'au-delà] ou un butin d'ici-bas]. Par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, toute blessure reçue au service de Dieu sera, le jour de la Résurrection, telle qu'elle avait été portée à l'origine ; sa couleur sera celle du sang et son odeur, celle du musc. Par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, si je ne craignais d'imposer aux musulmans de la difficulté, je ne serais jamais resté en retrait d'un combat au service de Dieu. Mais je n'ai pas trouvé les moyens de tous les équiper et eux-mêmes n'en ont pas les moyens et souffrent de devoir rester en arrière. Par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, j'aurais souhaité combattre au service de Dieu et trouver la mort au combat, puis combattre à nouveau et trouver la mort, puis combattre à nouveau et trouver la mort au combat. »

1295. Selon Abou Hourayra (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Tout homme blessé au service de Dieu viendra, le jour de la Résurrection, avec la plaie ensanglantée : sa couleur sera celle du sang et son odeur, celle du murs. »

1296. Selon Mou'adh (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu - si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu'elle ne l'a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1297. Abou Hourayra (ra) rapporte : Un homme parmi les compagnons du Prophète (sws) emprunta un sentier de montagne sur lequel se trouvait une petite source d'eau douce. L'endroit lui plut et il se dit : « Et si je m'isolais du monde et m'installais sur ce sentier ? Cependant, je ne le ferai pas avant d'en demander l'autorisation au Prophète (sws) . » Les faits furent rapportés au Prophete (sws) qui dit à ce Compagnon : « N'en fais rien car la mobilisation de l'un d'entre vous au service de Dieu est préférable à la salat (surérogatoire) qu'il effectue chez lui pendant soixante-dix années. Ne souhaiteriez-vous pas que Dieu vous pardonne et vous fasse entrer au Paradis ? Combattez donc au service de Dieu ! Celui qui combat au service de Dieu - si peu que ce soit - verra son entrée au Paradis assurée. » (Tirmidhi)

1298. Abou Hourayra (ra) rapporte : On demanda : « Prophète, quelle oeuvre pourrait égaler le combat au service de Dieu ? » - « Vous ne pourriez pas le faire, répondit le Prophète. » Ils réitérèrent leur question deux ou trois fois et le Prophete de répondre à chaque fois : « Vous ne pourriez pas le faire ! » Puis le Prophète ajouta : « Le combattant au service de Dieu est comparable à celui qui jeûne continuellement, qui passe ses nuits à veiller en prière sans jamais s'arrêter et qui se soumet totalement aux versets de Dieu, et ce, jusqu'au retour du combattant. »

1299. Selon Abou Hourayra (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Une des meilleures façons de vivre pour un homme est de tenir les rênes de son cheval cavalant au service de Dieu chaque fois qu'il entend un cri de guerre, et de s'élancer à la recherche du combat ou de la mort là où il croit les trouver. Ou encore d'emmener paître un troupeau au sommet d'une montagne ou au fond d'une vallée, d'y accomplir la salat, de s'acquitter de la zakat et d'y adorer son Seigneur jusqu'à ce que la mort le saisisse, ne côtoyant les gens que pour le bien. »

1300. Selon Abou Hourayra (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Dieu a préparé au Paradis cent degrés consacrés à ceux qui combattent à Son service. La distance qui sépare un degré d'un autre est équivalente à la distance qui sépare le Ciel de la Terre. »

1301. Selon Abou Sa'id al-Khoudri (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Le Paradis est assuré à celui qui est satisfait d'avoir Dieu pour Seigneur, l'islam pour religion et Muhammad pour prophète. » Ces paroles furent si agréables à Abu Sa'id qu'il demanda au Prophète de les lui répéter. Le Prophète répéta ces paroles et ajouta : « Il y a une autre chose pour laquelle Dieu élève Son serviteur de cent degrés au Paradis, la distance séparant chaque degre du suivant étant égale à celle qui sépare le Ciel de la Terre. » - « Et quelle est-elle, Prophète de Dieu ? » - « Le combat au service de Dieu, le combat au service de Dieu, répondit le Prophète. »

1302. Abou Bakr, le fils de Abou Musa al-Ash'ari (ra) , a dit : J'ai entendu mon père dire, alors qu'il se trouvait face à l'ennemi : « Le Prophète (sws) a dit : "Les portes du Paradis sont à l'ombre des sabres." » Un homme à l'aspect négligé se leva et demanda : « Ô Abu Musa, as-tu entendu ces propos du Prophète (sws) de tes propres oreilles ? » - « Oui, répondit Abu Musa » L'homme revint vers ses compagnons et déclara : « Je vous dis adieu. » Puis il brisa le fourreau de son sabre et le jeta. Il marcha ensuite à la rencontre de l'ennemi et combattit le sabre à la main jusqu'à la mort. »


Ce qu'il faut retenir :
- Parmi les aspects du combat, il y a bien évidemment l'espoir de la victoire. Les musulmans allaient combattre à la fois dans l'objectif d'être vainqueurs et dans l'espoir ferme de trouver la récompense immense de leur Seigneur.


1303. Selon 'Abd r-rahman Ibn Joubayr (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Jamais le Feu ne touchera celui dont le pied s'est couvert de poussière au service de Dieu. »

1304. Selon Abou Hourayra (ra), le Messager de Dieu (sws) a dit : « Celui qui a pleuré par crainte de Dieu n'entrera pas en Enfer tout comme le lait ne peut remonter dans les mamelles. De même, un serviteur couvert de poussière [au cours d'une bataille] au service de Dieu ne pourra être enveloppé des fumées de l'Enfer. » (Tirmidhi)

1305. Selon Ibn 'Abbas (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Deux yeux ne seront pas touchés par le Feu : un oeil qui a pleuré par crainte de Dieu et un oeil qui a passé la nuit à monter la garde au service de Dieu. » (Tirmidhi)

1306. Selon Zayd Ibn Khalid (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Celui qui équipe un combattant au service de Dieu a participé au combat. Et celui qui remplace dignement un combattant dans sa famille a participé au combat. »

1307. Selon Abou Oumama (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « La meilleure aumône est l'ombre d'une tente en poils de chèvre offerte pour la cause de Dieu, un esclave offert au service de Dieu ou bien une chamelle en âge d'être féconde au service de Dieu. »

1308. Selon Anas (ra) , un jeune homme de la tribu de Aslam a dit au Prophète : « Ô Envoyé de Dieu, je veux participer au combat mais je n'ai pas de quoi m'équiper. » Le Prophète lui répondit : « Va chez untel qui est déjà équipé mais qui est tombé malade. » Le jeune homme se rendit donc chez cet homme et lui dit : « Le Messager de Dieu te salue et te demande de me donner ton équipement. » L'homme dit à sa femme : « Donne-lui mon équipement et n'en garde rien. Par Dieu, n'en garde rien sans quoi Dieu ne t'accordera pas Sa bénédiction. »

1309. Abou Sa'id al-Khoudri (ra) rapporte : Le Prophète (sws) envoya contre les Bani Lihyan une expédition militaire. Il dit [à ses hommes] : « Qu'un homme sur deux prenne part [à la bataille] et la récompense sera partagée entre les deux.»
On trouve dans une autre version : « Qu'un homme sur deux parte au combat. » Puis il [le Prophète] dit à ceux qui restèrent en retrait : « Quiconque parmi vous remplace honorablement celui qui sort au combat dans sa famille et ses biens obtiendra la moitié de la récompense du combattant. »

1310. Bara (ra) rapporte : « Un homme vêtu d'une cotte de maille alla trouver le Prophète (sws) et lui demanda : « Ô Prophète de Dieu, dois-je combattre ou bien embrasser l'islam ? » - « Embrasse l'islam puis va combattre, répondit le Prophète. » L'homme devint musulman puis prit part au combat jusqu'à la mort. Le Prophète (sws) dit alors : « Il a accompli une petite oeuvre et a reçu une grande récompense. »

1311. Selon Anas (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Aucun de ceux qui entreront au Paradis ne souhaiterait retourner en ce monde même pour posséder ce qu'il contient, excepté le martyr. Il espérera retourner en ce monde afin d'y être tué dix fois tant il connait les honneurs [accordés au martyr]. »

1312. Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn al-'As (ra), le Prophète (sws) a dit : « Dieu pardonne au martyr toute chose à l'exception de ses dettes. »
Une autre version mentionne : « Le combat au service de Dieu efface toute chose à l'exception des dettes. »

1313. Abou Qatada (ra) rapporte : Le Prophète (sws) se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j'étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » - « Oui, répondit le Prophète (sws) , si tu es tué en faisant montre de constance, d'abnégation et si tu fais face à l'ennemi sans jamais lui tourner le dos. »
Puis le Prophete ajouta : « Qu'as-tu demandé ? » L'homme réitéra sa question : « Si j'étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » - « Oui, répondit le Prophète (sws) , si tu es tué en faisant montre de constance, d'abnégation et si tu fais face à l'ennemi sans jamais lui tourner le dos. Tes péchés te seront alors pardonnés à l'exception de tes dettes, et c'est [l'ange] Gabriel qui me l'a affirmé. »

1314. Jabir (ra) rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » - « Au Paradis, répondit le Prophète. » L'homme jeta alors les quelques dattes qu'il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu'à la mort.

1315. Anas (ra) rapporte : « Le Prophète (sws) et ses Compagnons se mirent en route pour Badr et ils y précédèrent les polythéistes. Lorsque ces derniers arrivèrent, le Prophète (sws) leur enjoignit : « Qu'aucun d'entre vous n'entreprenne quoi que ce soit tant que je ne suis pas à ses côtés. » Les polythéistes s'avancèrent et le Prophète (sws) dit [à ses Compagnons] : « Accourez vers un Paradis dont la largeur est équivalente à la distance qui sépare les Cieux et la Terre. » 'Umayr ibn al-Humam al-Ansari demanda alors : « Ô Prophète de Dieu, un Paradis dont la largeur est équivalente à la distance qui sépare les Cieux et la Terre ? » - « Oui, répondit le Prophète. » - « Que c'est grandiose! » Le Prophète (sws)demanda : « Qu'est-ce qui te fait dire cela ? » - « Par Dieu, seulement l'espoir de faire partie de ces gens-là, Prophète de Dieu. » - « Tu en fais partie, affirma le Prophète. » 'Umayr sortit alors quelques dattes de son carquois et se mit a les manger. Puis il se dit : « Demeurer en vie jusqu'à avoir fini mes dattes serait bien long! » Il jeta alors les dattes qu'il avait en sa possession puis combattit jusqu'à la mort. »

1316. Anas (ra) rapporte : « Des gens vinrent trouver le Prophète (sws) et lui dirent : « Envoie avec nous des hommes afin qu'ils nous enseignent le Coran et la Sunna. » Il envoya alors soixante-dix hommes parmi les ansars que l'on nommait « les lecteurs du Coran ». Parmi eux se trouvait mon onde maternel Haram. Ensemble, ils lisaient et étudiaient le Coran la nuit. Et le jour, ils amenaient de l'eau à la mosquée et ramassaient du bois qu'ils vendaient afin d'acheter de la nourriture pour les gens de la Suffa et les pauvres. Le Prophète (sws) les envoya donc avec ces gens mais ils les tuèrent avant même d'arriver à destination. Avant de mourir, ils prononcèrent l'invocation suivante : « Seigneur, fais savoir pour nous à notre Prophète que nous T'avons rencontré et agréé, et que Tu es Satisfait de nous. » Un homme attaqua Haram, l'onde d'Anas, par derrière et le transperça de sa lance. Haram s'exclama alors : « Par le Seigneur de la Ka'ba, j'ai triomphé ! » Le Prophète (sws) annonça [aux gens qui étaient avec lui] : « Vos frères ont été tués et ont dit (avant de mourir) : "Seigneur, fais savoir pour nous à notre Prophète que nous T'avons rencontré et agréé, et que Tu es Satisfait de nous." »

1317. Anas (ra) rapporte : Mon oncle, Anas ibn an-Nadr, n'avait pas participé à la bataille de Badr. Il dit : « Ô Prophète de Dieu ! J'étais absent lors de la première bataille que tu as livrée contre les polythéistes. Mais si Dieu me permet de participer à une bataille contre eux, Il vous fera voir ce dont je suis capable. » Le jour de la bataille de Uhud, les musulmans quittèrent leurs positions. Anas ibn an-Nadr dit alors à Dieu : « Seigneur! Je Te demande pardon pour ce qu'ont commis ceux-ci (les Compagnons) et je me déclare innocent des actes de ceux-là (les polythéistes). » Puis il s'avança et rencontra Sa'd ibn Mu'adh auquel il dit : « Ô Sa'd ! Par le Seigneur de la Ka'ba, je sens que l'odeur du Paradis est plus proche que le mont Uhud. »
Sa'd dira alors (plus tard au Prophète) : « Ô Prophete de Dieu! Je n'ai pu faire ce qu'il a fait. » Anas ajouta : « Nous avons dénombre sur son corps plus de quatre-vingts coups de sabres, de lances et de flèches. Nous l'avons trouvé mort, défiguré par les polythéistes. Personne ne put le reconnaître si ce n'est sa soeur qui l'identifia à l'extrémité de ses doigts. Nous pensons que le verset suivant fut révélé à son sujet et au sujet d'hommes tels que lui : - Parmi les croyants, il est des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Dieu... - jusqu'à la fin du verset (Coran 33/23). »

1318. Selon Samoura (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Cette nuit, j'ai vu deux hommes venir à moi et m'élever au sommet d'un arbre. Ils me firent entrer dans la plus belle maison que j'aie jamais vue et ils dirent : « Cette maison est celle des martyrs. »

1319. Anas (ra) rapporte : Umm Rubayya' bint al-Bara qui était la mère de Haritha ibn Suraqa, alla trouver le Prophète (sws) et lui dit : « Ô Prophète de Dieu, parle-moi de Haritha - qui a été tué durant la bataille de Badr - car, s'il est au Paradis, je patienterai, mais s'il en est autrement, je pleurerai abondamment. » Il lui répondit : « Ô mère de Haritha, il y a plusieurs jardins au Paradis et ton fils a accédé au plus élevé. »

1320. Jabir Ibn 'Abdullah (ra) rapporte : « On apporta au Prophète (sws) le corps de mon père qui avait été mutilé. On le plaça devant lui. Je voulus alors lui découvrir le visage mais certains m'en empêchèrent. Le Prophète (sws) dit alors : « Les anges le recouvrent encore de leurs ailes. »

1321. Selon Sa'd Ibn Hounayf (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Celui qui demande sincèrement le martyre, Dieu lui accorde le degré des martyrs, même s'il meurt dans son lit. »

1322. Selon Anas (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Celui qui demande sincèrement le martyre, Dieu le lui accorde même s'il ne meurt pas martyr. »

1323. Selon Abou Hourayra (ra) , le Prophète (sws) a dit : « La douleur qu'éprouve le martyr n'est pas supérieure à celle de l'un de vous quand il se fait piquer. » (Tirmidhi)

1324. 'Abdullah Ibn Abi Awfa (ra) rapporte : L'Envoyé de Dieu (sws) durant l'une de ses batailles attendit que le soleil commence à décliner, puis il se leva et dit : « Ô hommes ! Ne souhaitez pas la rencontre avec l'ennemi et demandez plutôt à Dieu de vous préserver. Mais si vous le rencontrez, faites montre de constance et sachez que le Paradis est à l'ombre des sabres. » Le Prophète ajouta ensuite : « Seigneur ! Toi qui as révélé le Livre, qui mets les nuages en mouvement et qui défais les factions, vaincs-les et accorde-nous la victoire. »

1325. Selon Sahl Ibn Sa'd (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Deux invocations ne seront jamais - ou presque jamais - rejetées : celle prononcée au cours de l'appel à la prière (adhan), et celle prononcée en plein combat, au plus fort de la mêlée. » (Abou Dawud)

1326. Anas (ra) rapporte : Lorsque le Prophète (sws) partait en expédition, il invoquait Dieu ainsi : « Seigneur! Tu es ma force et mon soutien, c'est par Toi que je me déplace, par Toi que je me jette [sur l'ennemi] et par Toi que je combats. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1327. Abou Musa (ra) rapporte : « Lorsque le Prophète (sws) redoutait un groupe de gens, il faisait cette invocation : « Seigneur, nous plaçons Ton jugement au-dessus d'eux et nous nous réfugions auprès de Toi contre leurs méfaits. » (Abou Dawud)

1328. Selon Ibn 'Omar (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Le bien est lié à la crinière des chevaux jusqu'au jour du Jugement. »

1329. Selon 'Urwa al-Bariqi (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Le bien est lié à la crinière des chevaux jusqu'au jour du Jugement, qu'il s'agisse de la récompense [divine] ou du butin. »

1330. Selon Abu Hurayra (ra) , le Prophete (sws) a dit : « Celui qui tient en réserve un cheval pour la cause de Dieu, par foi en Dieu et confiant dans Sa promesse, verra la nourriture du cheval, sa boisson, ses excréments et son urine peser en sa faveur le jour du Jugement. »

1331. Abu Mas'ud (ra) rapporte : Un homme vint trouver le Prophète (sws) avec une chamelle muselée et lui dit : « Je la destine au service de Dieu. » Le Prophète (sws) répondit : « Tu bénéficieras, grâce à elle, de sept cents chamelles le jour du Jugement, toutes muselées. »

1332. Selon Abu Hammad (ra) , le Prophète (sws) a dit alors qu'il était sur sa chaire (minbar) : « Préparez contre eux toutes les forces dont vous disposez. La force ne réside-t-elle pas dans le tir ? La force ne réside-t-elle pas dans le tir ? La force ne réside-t-elle pas dans le tir ? »

1333. Selon Abu Hammad (ra) , le Prophète (sws) a dit : « On vous accordera la conquête de plusieurs contrées et Dieu vous épargnera [des combats tout en vous donnant la victoire]. Qu'aucun d'entre vous ne se lasse de s'entraîner au tir ! »

1334. Selon Abu Hammad (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Celui qui a appris le tir puis a délaissé [son entrainement] n'est pas des nôtres - ou bien a désobéi. »

1335. Selon Abu Hammad (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Par une simple flèche, Dieu fait entrer au Paradis trois hommes : celui qui la fabrique et qui espère une récompense pour avoir bien oeuvré, l'archer et celui qui lui fait passer la flèche. Apprenez l'équitation et le tir à l'arc et sachez que le tir est à mes yeux préférable à l'équitation. Qui délaisse volontairement le tir après l'avoir appris a délaisse un bienfait - ou encore a renié ce bienfait. »

1336. Salama Ibn al-Akwa' (ra) rapporte : « Le Prophète (sws) passa devant un groupe d'hommes qui s'exerçait au tir à l'arc. Il leur dit : « Tirez, Fils d'Ismael, car votre père était un bon archer. »

1337. Selon 'Amr Ibn 'Abasa (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Celui qui tire une flèche pour la cause de Dieu aura la récompense de celui qui affranchit un esclave. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1338. Selon Khouraym Ibn Fatik (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Quiconque fait une dépense pour la cause de Dieu en aura pour récompense sept cents fois sa valeur. » (Tirmidhi)

1339. Selon Abou Sa'id (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Il n'est pas un serviteur qui ne jeûne un jour pour la cause de Dieu sans que son visage ne soit préservé du Feu pendant soixante ans. »

1340. Selon Abou Oumama (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Celui qui jeûne un jour pour la cause de Dieu, Dieu placera entre le Feu et lui un fossé dont la largeur est équivalente à celle qui sépare le Ciel et la Terre. » (Tirmidhi)

1341. Selon Abou Hourayra (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Quiconque meurt sans avoir combattu et sans en avoir jamais eu le désir meurt en ayant l'un des traits caractéristiques de l'hypocrisie. »

1342. Jabir ibn Abdallah (ra) rapporte le récit suivant : « Nous étions avec l'Envoyé de Dieu (sws) en expédition militaire lorsqu'il dit : « Il y a des hommes qui sont restés à Médine, cependant il n'est pas un chemin parcouru ni une vallée qui n'ait été traversée sans qu'ils aient été avec vous. C'est la maladie qui les a retenus. »
Une version mentionne : « Une excuse valable les a retenus. »

1343. Selon Abou Musa (ra) , un Bédouin demanda au Prophète (sws) : « Ô Prophète de Dieu, lequel de ces hommes combat dans la voie de Dieu ? Celui qui combat en vue du butin, celui qui combat en vue d'une renommée ou alors celui qui combat pour montrer son importance ? (Une version mentionne : « Celui qui combat par bravoure ou celui qui combat par esprit partisan ? » Une autre version mentionne : « Celui qui combat par colère ? ») Le Prophète (sws) répondit : « Celui qui combat pour que la parole de Dieu soit la plus haute, combat dans la voie de Dieu. »

1344. Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn al-'As (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Toute expédition militaire ou escadron qui, après avoir combattu, revient sain et sauf avec du butin a déjà reçu les deux tiers de sa récompense. Et toute expédition militaire ou escadron qui échoue dans son expédition et revient avec des victimes obtient pleine récompense [dans l'au-delà]. »

1345. Abou Oumama (ra) rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, autorise-moi à parcourir le monde. » Le Prophète (sws) répondit : « Les seuls voyages accomplis par ma communauté visent à combattre au service de Dieu, Puissant et Majestueux. » (Abou Dawud)


Ce qu'il faut retenir :
- Il ne convient pas de délaisser sa communauté lorsque cette dernière est dans le besoin.


1346. Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn al-'As (ra) , le Prophète (sws)  a dit : « Revenir du combat équivaut à combattre. » (Abou Dawud)

1347. Sa'ib Ibn Yazid (ra) rapporte : « Lorsque le Prophète (sws) revint de la bataille de Tabuk, les gens l'accueillirent. Je l'accueillis, pour ma part, en compagnie des enfants à l'endroit appelé thaniyyat al wada' (colline de l'adieu). » (Abou Dawud)

1348. Selon Abou Oumama (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Celui qui n'a pas combattu, ou n'a pas équipé un combattant, ou encore n'a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)

1349. Selon Anas (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)

1350. Nou'man Ibn Mouqarrin (ra) rapporte : « J'ai vu que lorsque le Prophète (sws) ne combattait pas en début de journée, il différait [le combat] jusqu'à ce que le soleil commence à décliner, que les vents se mettent à souffler et que vienne la victoire. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1351. Selon Abou Hourayra (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Ô hommes ! Ne souhaitez pas la rencontre de l'ennemi et demandez plutôt à Dieu de vous préserver. Mais si vous le rencontrez, faites preuve de constance. »

1352. Selon Abou Hourayra (ra) et Jabir (ra) , le Prophète (sws) a dit : « La guerre, c'est l'art de tromper l'ennemi. »



Sommaire | Chap. 11 | 235. Les différentes catégories de martyrs et leur récompense dans l'au-delà


1353. Selon Abou Hourayra (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Les martyrs sont de cinq catégories : celui qui meurt de la peste, celui qui meurt d'une maladie du ventre, le noyé, celui qui meurt enseveli sous les décombres et le martyr pour la cause de Dieu. »


Ce qu'il faut retenir :- Ces cinq catégories de personnes sont toutes considérées martyres auprès de Dieu et seront récompensées en conséquence. Mais le chiffre cinq cité dans le hadith n'est pas restrictif, car des traditions prophétiques évoquent d'autres catégories de martyrs. Et la compassion de Dieu envers Ses serviteurs est telle qu'un musulman peut mourir dans son lit et être tout de même considéré martyr.


1354. Selon Abou Hourayra (ra) , le Messager de Dieu (sws) a dit : « Lesquels d'entre vous tenez-vous pour martyrs ? » Ils répondirent : « Ô Envoyé de Dieu, celui qui est tué au service de Dieu est considéré martyr. » Le Prophète reprit alors : « Les martyrs de ma communauté seraient bien peu nombreux ! » Ils demandèrent : « Qui d'autre, Prophète de Dieu ? » - « Quiconque est tué pour la cause de Dieu est martyr. Celui qui meurt au service de Dieu est martyr, de même que celui qui meurt de la peste, d'une maladie du ventre ou de la noyade, conclut le Prophète. »

1355. Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn al-'As (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Celui qui est tué en défendant ses biens est un martyr. »

1356. Sa'id Ibn Noufayl, l'un des dix promis au Paradis, le Prophète (sws) a dit : « Celui qui meurt en défendant ses biens est un martyr, celui qui meurt en défendant sa vie est un martyr, celui qui meurt en défendant sa religion est un martyr, celui qui meurt en défendant sa famille est un martyr. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1357. Abou Hourayra (ra) rapporte : « Un homme vint trouver le Prophète (sws) et lui demanda : « Ô Prophète de Dieu, que dois-je vivre si quelqu'un venait à prendre mon argent ? » - « Ne le lui donne pas, répondit le Prophète. » - « Et s'il me combat ? » - « Alors combats-le ! » - « Et s'il me tuait ? » - « Tu serais alors martyr. » - « Et si moi, je le tuais ? » - « Il irait en Enfer, s'exclama le Prophète. »

Commentaire du traducteur :
Il est à rappeler que l'islam n'a pas inventé l'esclavage et ne l'encourage pas non plus. Bien au contraire, il incite à l'affranchissement des esclaves, et ce chapitre en est la preuve. Cependant, l'esclavage du temps du Prophète était courant, et avait pour source les détenus captifs lors de guerres.


Sommaire | Chap. 11 | 236. Les mérites de l'affranchissement d'un esclave


Allah 'azza wa zal a dit :

Coran 90.11 : [Or, il ne s´engage pas dans la voie difficile ! Et qui te dira ce qu´est la voie difficile ? C´est délier un joug (affranchir un esclave)...]

1358. Selon Abou Hourayra (ra) , le Prophète (sws) a dit : « Dieu affranchira du Feu chacun des membres de celui qui affranchit un esclave musulman en échange des membres de l'esclave affranchi. Il préservera même du Feu son sexe en échange du sexe de l'esclave affranchi. »

1359. Abou Dharr (ra) rapporte : Je demandai : « Ô Prophète de Dieu, quelle est la meilleure des actions ? » - « La foi en Dieu et le combat pour Sa cause, répondit le Prophète. » - « Quel est l'esclave dont l'affranchissement est le plus méritoire ? » - « Le plus précieux aux yeux de son maître et le plus couteux. »

  
Sommaire | Chap. 11 | 239. Les mérites de l'adoration en période de troubles


1366. Selon Ma'qil Ibn Yasar (ra) , le Prophète (sws) a dit : « L'adoration [de Dieu] en période de troubles équivaut à l'hégire pour me rejoindre. »



Ce qu'il faut retenir :- L'exil est de deux sortes : s'exiler d'un endroit à un autre, d'une terre où la perversion est très répandue vers une terre où dieu l'est moins, et délaisser ce que Dieu a interdit afin d'accomplir ce qu'il a prescrit.

_________________
Allahu 3arlem [ DIEU est Le plus Savant ]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Nov - 09:39 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NAHDA Index du Forum -> Savoir -> Instruction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com